2. RAISONNEMENT HYPOTHETICO-DEDUCTIF



THÉORIE DE LA DÉMONSTRATION

1. Crise des fondements

1.1.Paradoxes

2. Raisonnement hypothético-déductif

3. Calcul propositionnel

3.1. Propositions

3.2. Connecteurs

3.3. Procédures de décision

3.3.1. Procédures de décision non axiomatisées

3.3.2. Procédures de décision axiomatisées

3.4. Quantificateurs

4. Calcul des prédicats

4.1. Grammaire

4.2. Langages

4.2.1. Symboles

4.2.2. Termes

4.2.3. Formules

5. Démonstrations

5.1. Règles de démonstration

Le raisonnement hypothético-déductif est, nous le savons, la capacité qu'a l'apprenant de déduire des conclusions à partir de pures hypothèses et pas seulement d'une observation réelle. C'est un processus de réflexion qui tente de dégager une explication causale d'un phénomène quelconque (nous y reviendrons lors de nos premiers pas en physique). L'apprenant qui utilise ce type de raisonnement commence par formuler une hypothèse et essaie ensuite de confirmer ou d'infirmer son hypothèse selon le schéma synoptique ci-dessous :

Synoptique
  (1.1)

La procédure déductive consiste à tenir pour vrai, à titre provisoire, cette proposition première que nous appelons, en logique "le prédicat" (voir plus bas) et à en tirer toutes les conséquences logiquement nécessaires, c'est-à-dire à en rechercher les implications. 

exempleExemple:

Soit la proposition P : "X est un homme", elle implique la proposition suivante Q : X est mortel.

L'expression equation (si c'est un homme il est nécessairement mortel) est un implication prédicative (d'où le terme "prédicat"). Il n'y a pas dans cet exemple de cas où nous puissions énoncer P sans Q. Cet exemple est celui d'une implication stricte, telle que nous la trouvons dans le "syllogisme" (figure logique du raisonnement).

Remarque: Des spécialistes ont montré que le raisonnement  hypothético-déductif  s'élabore progressivement chez l'enfant, à partir de 6-7ans, et que ce type de raisonnement n'est utilisé systématiquement, en partant d'une fonction propositionnelle stricte qu'à partir de 11-12 ans.

page suivante : 3. Calcul propositionnel